Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tornade à Espagnac

    Samedi 18 janvier 2014, en début de soirée , une bourrasque tournoyante s'est abattue sur le village. Il n'y avait, par chance, rien a prendre et elle n'a rien pris. Elle a fait tombé quelques branches, a tester les gonds des volets. Mais pas plus en apparence. Le bâti a résisté.

    Ma serre à légume, elle, n'a pas résisté au tourbillon.

    Le vent s'est engouffré. Et alors que les deux extrémités de la serre étaient ouvertes, Eole à choisi de concentrer sa force sur la bâche plastique. Il a tant et si bien forcé, que la terre qui enterrait les côtés de la bâche (environ 200 kg de terre par mètre linéaire) à été soulevée et la bâche ainsi libérée s'est envolée de l'autre coté. Le matériel agricole, stocké il y a peine quelques jours sur cette tranchée recouverte de terre, qui maintenait la bâche enterrée, a été soulevé.

    Les 35 mètres de serre à légumes sont désormais livrés aux éléments, en plein air. Par chance, la structure même de la serre n'a pas été endommagée. Mais ce spectacle d'apocalypse m'a saisi d'effroi dimanche matin. Du "bordel" partout. Tout ce qui était rangé sous cette serre est éparpillé, les caisses à plants, les plastiques de chenillette, les seaux, les sacs .... Tout est trempé.

    Par chance, la dizaine de moutons qui se mettaient à l'abri sous la serre ont eu le réflexe se vite sortir de là.

    Le bon côté des choses :

    - le sol de la serre va recevoir la pluie qu'il n'a pas vu depuis 5 ans,

    - la bâche, grélée en aout 2013 et qui devait être changée, est déjà a moitié enlevée,

    - l'heure du grand ménage a sonnée,

    - le chantier de solidarité prévu pour avril, pour tout remettre à sa place, sera l'occasion de conforter mes relations avec les villageois et les agriculteurs voisins, et de profiter d'un bon moment de partage autour du repas de l'amitié.

    A priori, ce coup de vent à été très localisé. Ni Brengues, ni Boussac ni Figeac n'ont entendu ni vu quoi que ce soit, hormis quelques secondes de mauvais temps, trop courtes pour effrayer les habitants dans leurs foyers.